Le battement binaural est un phénomène auditif où deux sons de fréquence légèrement différente, indépendamment présentés à chaque oreille, produisent une onde que le cerveau tend à vouloir copier. Cet effet de synchronisation onde – cerveau influence notre état d’esprit. Les sons binauraux s’orientent vers quatre types d’ondes bien connues : les ondes delta (0-4Hz), thêta (4-8Hz), alpha (8-12Hz), bêta (12-30Hz) et gamma (30 Hz et +). Les ondes bêta sont majoritaires chez l’adulte en temps normal. Pour en savoir plus sur ces fréquences, lisez mon article sur les états modifiés de conscience.

En stimulant notre cerveau par des sons binauraux, il est possible d’influencer notre état d’être pour atteindre nos objectifs : détente, créativité, nouvelle compétence, etc. Les sons binauraux sont d’une grande utilité, à condition de les employer comme il faut.

Les ondes delta/thêta/alpha nous aident à ralentir en cas de déséquilibre : suractivité, burnout, angoisses ingérables, stress et trouble du sommeil. Quand nous sommes déséquilibrés, l’inconscient nous force à lâcher prise d’une façon ou d’une autre. Le corps tombe malade, un accident survient, tout paraît conspirer contre nous, etc. Alors, les sons binauraux en fréquence ralentie (alpha et thêta et delta) peuvent amorcer un lâcher-prise. Le lâcher-prise complet requiert aussi un travail sur soi (voir mes livres), mais les sons binauraux forment déjà une excellente amorce, essentielle et vitale pour guérir nos déséquilibres.

Si le corps ne cherche pas de ralentissement particulier, les sons binauraux delta, alpha et thêta peuvent s’avérer inefficaces, surtout si vous avez une forte personnalité. Seuls les gens sensibles à l’hypnose peuvent plonger dans ces ondes avec des sons binauraux sans raison particulière, soit peut-être 25 % de la population occidentale. Aussi, l’emploi d’ondes ralenties en temps normal, sans déséquilibre particulier, pose une contradiction. Notre pouvoir de concentration s’affaiblit quand ces fréquences apparaissent, un peu comme si notre esprit était inhibé par une drogue, ou en train de s’endormir. Nous sommes donc moins agiles et plus faibles, psychologiquement parlant. Or, l’histoire humaine démontre que notre évolution naturelle est d’aller vers toujours plus de force et d’agilité mentale ; pas de régresser vers des sociétés simplifiées de chasseurs-cueilleurs. L’inconscient d’une personnalité agile d’esprit, très ancrée dans les ondes bêta, peut être insensible à l’emploi de sons binauraux à fréquence ralentie.

Les ondes gamma sont bien plus efficaces dans tous les cas de figure, car notre évolution naturelle est d’en manifester de plus en plus, quel que soit notre personnalité. La force des ondes gamma est de cumuler l’avantage des ondes ralenties sans les inconvénients. Nous restons forts mentalement, agiles et subjectifs, tout en ouvrant les portes de l’inconscient pour l’influencer. Nous pouvons rester calmes, sereins et concentrés. Nous pouvons aussi les employer pour stimuler notre créativité et résoudre des problèmes complexes. Bref, les ondes gamma reflètent définitivement les traits d’une intelligence supérieure.

Si vous aimez cet article, vous aimerez aussi mon livreLa quintessence de la vie, disponible en version Kindle et brochée sur le site d’Amazon (cliquez sur le lien ci-dessous). Vous hésitez ? Jugez donc la qualité professionnelle par vous-même en téléchargeant, gratuitement et sans risque, les trois premiers chapitres de mon livre sur Amazon. Ce que j’ai écrit n’existe pas ailleurs.

Consulter sur Amazon

Ne manquez pas les prochaines publications ; rejoignez ma newsletter, suivez-moi sur les réseaux sociaux !

%d blogueurs aiment cette page :